Une belle soirée, encore une fois!

Jeudi soir, au théâtre Jean Duceppe, c’est une soirée riche en émotions que nous a fait vivre Michel Tremblay avec sa pièce Encore une fois, si vous permettez, mise en scène par Michel Poirier. Encore une fois, pour paraphraser le titre de son texte, le célèbre romancier et dramaturge a su nous émouvoir et faire vibrer notre fibre québécoise. Dans ce cas, il met en scène sa propre mère, partie trop tôt, que la comédienne Guylaine Tremblay incarne de façon magistrale. Le spectacle a aussi permis à Michel Dumont de rendre hommage à Rita Lafontaine, l’interprète de Nana depuis des années, qui s’est éteinte récemment, sans oublier le grand Marcel Dubé décédé la même semaine.

 

Crédit photo : Caroline Laberge

Crédit photo : Caroline Laberge

La pièce met en relief des moments de complicité et parfois de désaccord, entre le jeune Michel et sa mère toujours aussi débordante d’énergie, d’humour et d’imagination. On ne peut s’empêcher de se tordre de rire devant les histoires abracadabrantes de Nana et d’être ému par cette femme éprouvant un amour immense pour la littérature et le théâtre, ce monde si mystérieux que Tremblay aurait tant aimé lui faire connaître. On a tous l’impression d’avoir connu ou de connaître une femme comme celle-là, que ce soit sa grand-mère, sa sœur, sa tante ou sa voisine. Cette femme québécoise « comme les autres» est magnifiée: elle devient une source d’inspiration pour le jeune homme et… une héroïne!

 

Guylaine Tremblay a donné une excellente interprétation de Nana et n’a cessé de briller tout au long du spectacle. Totalement entrée dans la peau de son personnage, elle se l’est véritablement approprié. Bref, la nouvelle Nana n’a pas déçu et son talent lui a d’ailleurs valu plusieurs ovations de la part du public. Henri Chassé a bien joué, mais il est resté un peu dans l’ombre de sa partenaire. Le décor très sobre représentant la salle à manger offrait un jeu de perspective intéressant permettant de mettre à l’avant-plan la reine du spectacle. Les imitations de Nana, notamment celle de sa nièce, sont à mourir de rire. Ses remontrances exagérées face aux mauvais coups de son fils, ses crises de colère provoquées par une critique de son «rosbif», ses théories loufoques sur la littérature, sa mauvaise foi, sa tendresse ne nous la rendent que plus attachante. Impossible de s’ennuyer tout au long de ce chapelet d’anecdotes.

En seulement une heure et demie, la représentation théâtrale nous fait passer du rire aux larmes, de façon très réussie. Et, « encore une fois », c’est dans toute la simplicité du dialogue et de l’histoire que l’œuvre trouve sa grandeur, et c’est là tout le génie de Michel Tremblay. Une pièce à voir encore et encore!

Auteure : Anne-Marie Soucy

Image de garde : Caroline Laberge

Théâtre Jean Duceppe

Du 6 avril au 14 mai

Place des Arts, Montréal (Canada)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :