Merveilleux, éternel Casse-Noisette ! À Copenhague et Montréal

Casse-Noisette à Montréal

LE spectacle que vous voulez voir pour illuminer votre période des Fêtes !

Nøddeknækkeren à Copenhague

Det er først rigtigt jul, når familien har set Nøddeknækkeren

Merveilleux, éternel Casse-Noisette ! Ne vous y méprenez pas, le ballet Casse-Noisette s’adresse autant aux enfants qu’aux adultes ! La sublime musique de Tchaïkovski donne lieu à des scènes de ballets éblouissantes, où mouvements, costumes et scénographie s’unissent pour vous faire vivre une expérience enchanteresse. Combat entre le bien et le mal – incarné par les rats – au premier acte, déchirure de devoir quitter le royaume de la beauté au deuxième acte, la partition du génial compositeur vous entraînera dans un tourbillon d’émotions dont la force n’a d’égal que la beauté de la danse et des décors proposés ! Des rives du Saint-Laurent aux rives scandinaves, venez virevolter avec nous dans deux des plus belles productions du Casse-Noisette : celle de Montréal et celle de Copenhague !

 

Casse Noisette © John Hall

Casse Noisette à Montréal © John Hall

R-Sandrine ! Étais-tu aussi excitée que moi d’aller voir le ballet Casse-Noisette ??!!

S-Oui !!! C’était la première fois que je le voyais et en plus, c’était dans le lieu magique du Théâtre Royal de Copenhague, au Danemark !!

R-Waoow !! La scénographie a dû être incroyable !!

S-Oui ! C’était magnifique, vraiment enchanteur. Le scénographe utilise de belles tactiques visuelles pour nous émerveiller. Par exemple le sapin semblait un tout petit arbre de Noël à échelle humaine, et puis tout d’un coup, pour nous montrer que Clara prenait la taille d’un jouet, la toile s’est écartée pour laisser place à un sapin immense !!

Casse Noisette à Copenhague

Casse Noisette à Copenhague

R-Oui ! Nous aussi il y avait ce très beau moment où on bascule du monde réel, des adultes, au monde des jouets et de la fantaisie ! Le sapin grandissait, grandissait, et tout d’un coup nous semblions tous avoir la taille d’un jouet ! Et qu’as-tu pensé de la musique ?

S-La musique était tout simplement féérique !! Je connaissais toutes les chansons par cœur et ça me rappelait tant de souvenirs des belles ambiances de Noël à la maison. Et puis les enfants dans le premier tableau étaient adorables et parfaits. La scène était si colorée, avec toutes sortes de boucles, comme des petites filles modèles ! On aurait dit des poupées. Par contre les rats étaient vraiment effrayants et rendaient le cauchemar vraiment réaliste car les danseurs portaient de grosses têtes de rat sur eux ! Et à Montréal, ils étaient comment ?

Casse Noisette à Copenhague

Casse Noisette à Copenhague

R-Ah chez nous ils étaient plutôt mignons en fait !! Ils étaient entièrement costumés en rat des oreilles à la queue et il y en avait de toutes les tailles, des enfants comme des adultes. Par contre le roi des rats était aussi effrayant, avec sa cape et son épée et la musique qui annonce son entrée. Comme autres beaux personnages il y avait aussi de beaux rênes-danseurs qui emmenaient Clara dans le Royaume des friandises.

Casse Noisette à Montréal © John Hall

Casse Noisette à Montréal © John Hall

S-J’ai adoré le personnage du magicien Drosselmeyer. On aurait un peu dit Johnny Depp. Il avait une attitude si fantasque et originale, il ajoutait vraiment de la magie à l’histoire.

R-Dis-moi, est-ce que la danse des flocons de neige était aussi féérique que la nôtre ?

S-Oui, absolument, c’était aussi magique qu’une première tombée de neige un soir de décembre.

Casse Noisette à Copenhague

Casse Noisette à Copenhague

R-C’est un des plus beaux airs créés par Tchaïkovski, avec le chœur des enfants qui est si émouvant.

S-Les enfants qui m’ont le plus émus sont les petits anges à l’ouverture du deuxième tableau. Ils portaient des robes qui donnent une impression de cône de papier, et entrevoir le bout de leurs pieds courir sous ces robes m’a vraiment fait fondre, c’était si adorable. Quelle danse t’a le plus impressionnée?

R-J’ai un faible pour la danse orientale. Dans le version de Montréal, chorégraphiée par Fernand Nault, la scène est très sensuelles et onirique : les danseuses font onduler un immense voile translucide alors que la ballerine principale est en union parfaite avec la musique. J’aime également énormément la valse des Fleurs. On reste complètement fascinés par toutes ces couleurs et les mouvements harmonieux du groupe de ballerines.

S-Toutes les scènes étaient fantastiques à Copenhague, mais je dois dire que c’est vraiment la Fée Dragée et son cavalier dans leur danse finale que j’ai particulièrement appréciés. Ils étaient si gracieux, on aurait dit qu’ils volaient côte à côte.

Casse Noisette à Copenhague

Casse Noisette à Copenhague

R-Oui c’est vrai. Et la musique de ce Grand Pas de Deux fait presque venir les larmes aux yeux tant elle est profonde. On sent qu’il faut quitter le monde des jouets et des friandises pour retourner à la réalité.

S-C’est vraiment un spectacle qui fait rêver. Je ressens une petite nostalgie de l’enfance, et de la liberté d’imagination de rêve dont les enfants sont capables.

 

Auteures : Sandrine Reny et Raphaelle Occhietti

Image de garde : Casse-Noisette à Montréal © John Hall

 

Nøddeknækkeren (Casse-noisette) au Théâtre Royal de Copenhague (Danemark) jusqu’au 22 décembre 2015.

https://kglteater.dk/det-sker/sason-2015-2016/ballet/noddeknakkeren/

 

Casse-Noisette à la Place des Arts de Montréal (Canada) jusqu’au 30 décembre 2015.

https://www.grandsballets.com/fr/spectacle/casse-noisette/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :