Fougue et passion par une des compagnies les plus énergisantes!

Vous ne saviez pas encore quel spectacle choisir pour cette fin de semaine, et/ou vous vouliez inviter votre douce moitié pour une soirée originale mais ne saviez pas encore quoi ? N’hésitez plus ! Les Ballets Jazz de Montréal et leurs trois chorégraphies fougueuses sont pour vous !!

Un programme triple tout en rigueur et en impétuosité, servi par des danseurs à la personnalité éclatante !

Rouge chorégraphié par Rodrigo Pederneiras

Une très belle pièce, intense, qui exploite à merveille les sauts rythmés sur la trame sonore. Au son des tambours profonds, des oies sauvages, des chants de gorge surgissant du fond de la terre, les danseurs nous emmènent dans un voyage intense, une sorte de Sacre du printemps version américaine autochtone. Le duo central est troublant de sensualité brute, et les cheveux rouges de l’interprète Céline Cassone font penser à une peinture d’Edward Munch dans laquelle une femme aux cheveux de sang se penche sur le cou d’un homme dans ce qui est tout à tour un baiser et une morsure. Où s’arrête la passion, où commence la violence destructrice ? La chorégraphie de Pederneiras, créée spécifiquement pour Les Ballets Jazz de Montréal, porte bien son nom : Rouge comme le sang et comme la passion de vivre.

Mono Lisa chorégraphié par Itzik Galili

On pourrait venir à ce spectacle pour ne voir que cette chorégraphie : un petit morceau de danse parfaitement cadencé ! Un bijou de 8 minutes dans lequel le duo de danseurs virevolte aux sons d’une machine à écrire. Sublime !

© Raphaelle Bob Garcia. Kosmos de Andonis Foniadakis. Danseurs Alexander Hille, Graham Kaplan, Daniel Alwell, Kiera Hill, Céline Cassone, Morgane Le Tiec, Guillaume Michaud, Nicholas Korkos, Christina Bodie.

© Raphaelle Bob Garcia. Kosmos de Andonis Foniadakis. Danseurs Alexander Hille, Graham Kaplan, Daniel Alwell, Kiera Hill, Céline Cassone, Morgane Le Tiec, Guillaume Michaud, Nicholas Korkos, Christina Bodie.

Kosmos chorégraphié par Andonis Foniadakis

Également chorégraphié spécifiquement pour les BJM, Kosmos exploite la grande cohésion de la troupe pour un effet visuel maximal. Il faut dire que Foniadakis est particulièrement exceptionnel dans sa façon de travailler le groupe comme s’il s’agissait d’un matériau de sculpture. Ce chorégraphe d’origine grecque et aujourd’hui installé en France maîtrise aussi une composante essentielle de la danse contemporaine : l’effet visuel. Il sait en effet si bien travailler les effets de bras qu’on a l’impression que les danseurs sont démultipliés, et l’éclairage judicieux provoque un effet de persistance rétinienne absolument hypnotisant. On suit la chorégraphie en étant bouche bée, tant le ballet intense des portées, poussées, entrées, est orchestré avec maestria. Le final est à couper le souffle car chaque danseur semble devenir une galaxie portant en soi des milliers d’étoiles, s’agençant au rythme lent des pyramides humaines.

Auteure : Raphaelle Occhietti

 

Image de garde : © Joseph Ghaleb. Rouge de Rodrigo Pederneiras Danseurs : Ashley Werhun, Kiera Hill

 

BJM-Les Ballets Jazz de Montréal

Programme triple Rouge-Mono Lisa-Kosmos

Du 2 au 5 décembre 2015

Théâtre Maisonneuve, Place des Arts, Montréal

Pour en savoir plus :

 

http://www.dansedanse.ca/fr/bjm-les-ballets-jazz-de-montreal-rouge-rodrigo-pederneiras-mono-lisa-itzik-galili-kosmos-andonis

http://www.lesfreresgrand.com/oeuvre-choregraphique-de-rodrigo-pedeirneras-sur-une-musique-des-freres-grand

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :