La Traviata à l’Opéra de Copenhague

La Traviata, Giuseppe Verdi

Det Kongelige Teater, Opéra de Copenhague (Danemark)

Opleve fester, glæde og passion med La Traviata fra Verdi.

Dans l’obscurité scandinave automnale d’un début de soirée, l’approche de l’opéra offre un spectacle impressionnant, par la grandeur du bâtiment, l’eau à ses pieds et la lumière scintillante de la ville qui lui fait face de l’autre côté de la rive. Une fois entré, ce sont les lustres imposants qui donnent vie à cette énorme sphère vitrée, d’où les escaliers paraissent comme un labyrinthe tournoyant autour de la salle de spectacle.

Royal Danish Opera. @Sandrine Reny

Royal Danish Opera. @Sandrine Reny

La Traviata est un opéra en 3 actes composé par Verdi en 1853. La Dame aux camélias D’Alexandre Dumas fils fut la source d’inspiration du livret rédigé par Francesco Maria Piave. La Traviata fait partie de la triade d’œuvres qui ont values à Verdi sa gloire internationale.

Les spectateurs plongent dans l’histoire de Violetta Valéry (Anne Margrethe Dahl), courtisane vivant à Paris dans les années 1850, atteinte d’une tuberculose qui guette ses jours, et d’un homme de bonne famille éperdument amoureux d’elle, Alfredo Germont (Niels Jørgen Riis). Lors d’une soirée privée, les convives trinquent à la joie de vivre et proclament le célèbre brindisi « Libiamo ne’lieti calici », « Buvons dans ces joyeuses coupes ». Alfredo déclare à la jeune femme l’amour qui le consume depuis un an. Violetta, qui est en premier lieu étourdie par ces avances surprenantes, se voit ensuite convaincue par le rêve d’un amour sincère et passionné. Elle quitte donc sa vie parisienne et s’installe avec son nouvel amant à l’extérieur de la ville.

La Traviata @ KGL Teater

La Traviata @ KGL Teater

L’acte II nous présente Alfredo qui se rend à Paris pour arranger les affaires de Violetta lorsqu’il apprend qu’elle vend ses biens et écoule sa fortune personnelle pour permettre leur nouvelle vie ensemble. Se retrouvant seule, Violetta reçoit la visite inattendue de Giorgio Germont (Dimitris Tiliakos), le père d’Alfredo, qui vient lui reprocher l’union immorale qu’elle entretient avec son fils, et lui partage les répercussions que leur union entraîne sur la famille déshonorée. Convainquant la jeune femme qu’un mariage ne sera jamais envisageable entre deux personnes de milieux si distancés, Violetta cède, déchirée par un tel effondrement, et rédige une lettre annonçant sa rupture à l’intention d’Alfredo.

Le dernier acte tourbillonne dans le drame avec un mal qui ronge Violetta de plus en plus sévèrement. En attente de son dernier souffle et en attente de l’arrivée d’Alfredo qui s’empresse de venir la retrouver après que son père lui ait dévoilé la vérité. Violetta se maintient en vie grâce à l’espoir de revoir son amour, qui arrive juste a temps pour un dernier soupir passionné avant que la jeune femme ne meurt dans ses bras.

Jumelant modernité et style d’époque, la mise en scène merveilleusement réussie débute par un voile translucide qui laisse deviner la silhouette d’une femme pendant que la musique s’élève et emporte la salle. Les décors époustouflants sont d’une grandeur qui donne vie à la scène et puissance aux personnages. Les invités de la fête dansants sur le balcon au dessus des lumières de Paris transportent complètement la salle dans le moment présent. Le dernier acte débute avec le même voile translucide qui révèle la silhouette féminine, et l’intimité des décors nous invite à prendre place au sein des personnages.

La Traviata. @KGL Teater

La Traviata. @KGL Teater

Les vers chantés par le groupe de convives à la fête sont d’une puissance à couper le souffle. La connexion entre l’orchestre et les chanteurs invite dans cette danse incroyable que partage la musique et le chant. Les rires, les expressions faciales, la grâce, mais surtout la puissance et l’agilité de la voix de la chanteuse principale enivrent complètement la salle, gardant les spectateurs captivés et hypnotisés, mais surtout conquis.

Auteure : Sandrine Reny

Prochains spectacle à l’Opéra de Copenhague en novembre 2015, avril, mai et juin 2016. Pour plus d’information, visitez http://www.kglteater.dk

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :