Sublime Lakmé, subjuguante d’exotisme

L’invitation au voyage proposée par l’Opéra de Montréal pour sa 34è saison fut couronnée de succès le samedi 21 septembre dernier. Lakmé, plus célèbre opéra du répertoire de Delibes, remplit les conditions propices à l’évasion, à l’exotisme et à la découverte.

Au XIXe siècle, les officiers anglais Gérald (John Tessier) et Frédéric (Dominique Côté) se retrouvent dans la jungle indienne, accompagnés d’Ellen, fiancée du premier, de son amie Rose et de leur gouvernante. Aux abords du jardin secret d’un temple caché, Gérald retrouve les bijoux laissés à terre par Lakmé (Audrey Luna), fille du brahmane Nilakantha (Burak Bilgili). Cette dernière captive sous son charme Gérald alors qu’elle interprète avec sa servante Mallika le duo dôme épais le jasmin. Dès le début de l’œuvre, nous sommes transportés aux abords d’un monde où les couleurs et le fauvisme dominent. Ni Lakmé ni Gérald ne peuvent résister à une union interdite entre deux mondes qui les opposent.

Acte II. Place du marché. Nilakantha s’est rendu compte de la présence d’un étranger au sein de son temple sacré. Il déguise Lakmé en fille de paria, et au milieu de la foule lui demande de raconter son histoire afin de troubler et de piéger le profane. Tous l’entourent, tous la regardent, subjugués par la beauté de sa voix. Sur scène comme dans l’audience : Audrey Luna est seule au creux de la Place-des-Arts ce soir-là, éternelle coloratura entonnant l’air des clochettes. Gérald se voit démasqué par Nilakantha et se retrouve affublé d’un coup de couteau par le brahmane.

(c) Yves Renaud, Opéra de Montréal

(c) Yves Renaud, Opéra de Montréal

Lakmé recueille son amant afin de le protéger pour le soigner. Elle s’absente afin de puiser l’eau sacrée qui scellera leur union. Pendant ce temps, Frédéric retrouve Gérald et lui rappelle son devoir de militaire envers sa patrie, convainquant ce dernier de partir rejoindre son régiment. Quand Lakmé est de retour, elle découvre une lueur changée dans  les yeux de son amant, lui ayant décidé de retourner au loin. Elle décide de croquer une fleur de datura, mortelle plante colorée et parfumée. Petit-à-petit, ses forces s’éteignent, et le désespoir de Gérald explose lorsqu’il se rend compte de l’acte de sa bien-aimée dans une finale tragique.

(c) Yves Renaud, Opéra de Montréal

(c) Yves Renaud, Opéra de Montréal

À nouveau, l’Opéra de Montréal subjugue les spectateurs par une atmosphère des plus exotiques. L’américaine Audrey Luna vole la vedette dans le rôle de Lakmé, interprété avec délicatesse, puis chaudement ovationnée par la foule montréalaise. Le travail de Mark Thompson est a loué dans la réussite des décors, créant une illusion des plus vives à travers les différents tableaux. Une vraie réussite pour cette première de saison, débutant avec brio un voyage à travers les continents et les époques.

Les prochaines étapes seront le Royaume-Uni (Falstaff de Verdi), la forêt d’Hansel et Gretel (Humperdinck), la Caroline du Sud avec Pergy and Bess (Gershwin) et finalement la Chine impériale de Turandot (Puccini).

Lakmé de Léo Delibes, opéra en trois actes en représentation à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts les 24, 26 et 28 septembre 2013. D’après un livret d’Edmond Gondinet et de Philippe Gille, s’inspirant du roman Le Mariage de Loti par Pierre Loti. Sous la direction du chef d’orchestre Emmanuel Plasson, mise en scène par Alain Gauthier et interprété par Audrey Luna (Lakmé), John Tessier (Gérald), Burak Bilgili (Nilakantha), Dominique Côté (Frédéric), Emma Char (Mallika), Florie Valiquette (Ellen), Rachèle Tremblay (Mistress Bentson), France Bellemare (Rose) et Aaron Sheppard (Hadjij).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :