TorinoDanza : De femmes et d’hommes (Preljocaj et Branson)

Les deux chorégraphies présentées dans le cadre du TorinoDanza Festival ce 23 octobre 2012 n’ont en apparence rien en commun : leRoyaume Uni du chorégraphe français Preljocaj est d’une esthétique raffinée, contrôlée presque au métronome par les quatre interprètes féminines; la chorégraphie White Caps dirigée et interprétée par Wilkie Branson se fait chantre d’une narration épique où l’amitié masculine se déploie grâce à la fusion des technologies de projection. Mais cette juxtaposition de danses sur la scène du Théâtre Carignano fait honneur aux organisateurs de TorinoDanza, qui ont su jumeler ces deux œuvres pour en faire ressortir leur point commun : l’usage mixte de styles hip-hop et breakdance faits de mouvements saccadés et d’acrobaties au sol.

Royaume Uni-Preljocaj

Nous nous rappelons du chorégraphe Angelin Preljocaj pour sa mise en danse du texte de Laurent Mauvignier portant sur l’assassinat d’un jeune sans-abri dans un supermarché. Royaume Uni se distancie de cette noire thématique et présente plutôt une communion entre les magnifiques corps de quatre reines aux gestes pulsés, baignant dans une lumière aux couleurs de jus de fruit. Les tableaux s’enchaînent avec élégance et l’on passe des mouvements sinueux entre les barreaux des chaises aux silences au sol. Les deux grands corps sont superbes dans leur combat délicat d’entrelacs. La trame musicale est liée par le rythme semblable à un battement de cœur, que les danseuses suivent avec exactitude ou qu’elles contournent en s’enfonçant dans le silence et la contemplation. L’instant d’une pose du Bacchino malato de Caravage ou encore d’une Vénus au miroir italienne, et hop! les délicats gestes impérieux reprennent. Unechorégraphie appréciée par le public de Turin.

White Caps-Champloo Dance Company

La chorégraphie qui terminait la soirée au Théâtre Carignano s’ouvrait par la projection tridimensionnelle gigantesque des corps de deux danseurs. Le concept de White Caps est extrêmement intéressant et ouvre peut-être la voie à un nouveau genre de spectacle. La compagnie anglaise propose un pari visuel intéressant qui se base sur la fusion entre la projection d’un film chorégraphique tournée entièrement à l’extérieur, les danseurs en arrière plan et des projections 3D de corps qui semblent avoir été dessinés par ordinateur. Malheureusement le résultat paraît encore expérimental et dessert fortement les danseurs qui reprennent l’histoire là où elle s’arrête dans le film projeté. Ils pâtissent fortement de la comparaison à une image d’extrême définition car le spectateur perd la magnificence des sauts périlleux des danseurs sur scène par rapport à ceux sur écran. Les raccords chorégraphiques enfantins, le jeu théâtral basé sur l’exaltation du héros, le choix musical louangeant la camaraderie masculine de la chorégraphie par des formules tautologiques comme « I’m stronger because i’m not alone », les avatars gigantesques rappelant  les jeux  vidéos sont autant d’éléments qui empêchent le spectateur de se laisser porter par l’extrême originalité de la danse proposée.

La vidéo tournée en extérieur est toutefois extrêmement réussie et pourrait être une œuvre autonome en soi. Les danseurs courent dans la forêt, voient la rivière, exécutent une danse rituelle sur le gigantesque escalier d’eau et contemplent la nature depuis une montagne enneigée. L’appropriation de la nature par la danse permet de sortir la chorégraphie du traditionnel espace de visionnement, un peu comme le fait le film Pina de Wenders. Mais la partie de la chorégraphie projetée la plus réussie est peut-être celle du début, sur fond de notes de piano, où l’homme et une femme dansent en se poursuivant autour d’un arbre, avant que l’homme n’abandonne la femme pour trouver son camarade de sauts périlleux en forêt…

-Raphaelle Occhietti

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :