Tanuki aux Nocturnes du Musée d’Art Contemporain

La semaine se termine, les plans de sortie s’échaffaudent. Nous sommes le premier vendredi soir du mois d’octobre, et le lieu de rendez-vous par excellence à Montréal n’est autre que… le Musée d’Art Contemporain ? Pour un concert de musique électronique ? Allier des oeuvres abstraites, un long travelling cinématographique sur l’Hudson d’Aude Moreau et les sonorités de Tanuki ? Et bien Oui ! Et avec un réel succès, telle fut la soirée ambitieuse proposée par le MAC.

Après une première partie assurée par le groupe d’électro pop français Katcross, le duo montréalais Tanuki prenait position dans la rotonde du musée, entre les quatre colonnes noires de l’entrée pour présenter son nouvel album, Far from the City Light. La nuit tombée et l’ambience intime du MAC ont permis de vivre une véritable expérience sensorielle, alors que chaque morceau du groupe était complété par les talentueuses improvisations artistiques du studio de design Steambot.

Les nocturnes permettent de découvrir le musée sous un autre angle, laissant les spectateurs vivre à travers les galeries les concerts de musique proposés pour l’occasion. Le monde industriel et électronique de Tanuki se maria avec brio pour accompagner les déambulements entre les différentes oeuvres ouvertes au public. Pour ce qui est du concert, le groupe souffrit peut être du positionnement non optimal qu’offrait la rotonde du MAC, mais ce détail est bien vit eclipsé par les chansons enchaînées à un rythme hypnotique dupliqué par les trombinoscopes blancs et noirs. Ayant écouté en boucle leur dernier CD depuis le concert, je peux vous assurer que l’effet hypnotique n’est pas une hyperbole, où l’alliance de la voix de la chanteuse et des percussions électro offre une oeuvre de grande qualité en ce nouvel album.

À venir dans les prochains mois:

Le MAC propose deux nouvelles soirées pour 2012, toujours aux mêmes dates. Les visiteurs pourront flâner dès le début de l’hiver à travers les expositions tout en profitant des performances des groupes Esmerine (vendredi 2 novembre) et d’Alaclair Ensemble (vendredi 7 décembre). Musique de chambre moderne pour l’un, hip-hop pour l’autre, pour une expérience muséale loin des poussières culturelles !

 

Photo : Gabriel Fournier

Photo : Gabriel Fournier

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :