Michel Fugain à Montréal

« Fais comme l’oiseau, ça vit d’air pur et d’eau fraîche un oiseau, d’un peu de chasse et de pêche un oiseau, mais jamais rien ne l’empêche l’oiseau, d’aller plus haut ! » Pour certains, Michel Fugain et le Big Bazar ont formé leur jeunesse ; pour d’autres, des chansons comme Fais comme l’oiseau ou Une belle histoire font partie de leur répertoire musical sans qu’ils sachent où ils les ont entendues ; pour quelques uns cependant le nom de Michel Fugain ou l’air de Attention Mmes et Mrs ne leur disent rien, ce sera alors l’occasion de faire une belle découverte.

Petite mise en contexte pour rafraîchir les mémoires : en 1972, l’artiste de scène Michel Fugain met sur pied un groupe musical, le Big Bazar, composé d’environ 15 artistes de scènes et 11musiciens. Un regroupement de talents qui possède une énergie débordante, produisant des chansons qui continueront encore longtemps d’être écoutées. Après cette merveilleuse aventure qui se termine en 76, Michel Fugain, comme ses autres compagnons, se lance dans de nouveaux projets, fort cependant de l’expérience unique qu’il a partagée.

Durant le spectacle qui a eu lieu le 31 octobre au Théâtre Outremont, Fugain a bien-sûr fait revivre les succès du Big Bazar mais a aussi fait découvrir ou redécouvrir sa riche production artistique qui s’étend sur 40 ans. Cet homme de scène fascinant a conservé sa simplicité mais aussi son extraordinaire énergie dans un spectacle vraiment enchantant, dont on ressort heureux. Ses chansons (Prends ta guitare, chante avec moi ; Les rues des la grande ville ; Les Sud-Américaines) communiquent vraiment une joie de vivre mais traitent aussi de thèmes fondamentaux comme la liberté, d’exil et d’amour (La liberté, demandez-là ; Terra amata ; Forteresse ; Chaque jour de plus) toujours sur des mélodies entraînantes.

En fait ces chansons sont vraiment éternelles car elles allient à la fois un texte clair mais pas léger, texte qui soulève souvent des interrogations propres à l’Homme, et à la fois une mélodie unique et travaillée. Il vous faut écouter les chansons captivantes comme Je n’aurai pas le temps et Partir, repartir qui prônent l’amour de la vie, qui incitent à vivre pleinement et non dans la routine qui trop souvent s’installe durablement. La vie ce n’est pas la télévision, les rêves laissés de côté. Nous avons un instant à nous dans cette éternité pour nous réaliser pleinement, ce que Fugain nous propose c’est de le saisir avec nos bras, nos yeux, notre cœur.

Entre chaque chanson, Fugain s’adressait au public, soit pour mettre en contexte la chanson suivante, soit pour poser des questions, sur l’halloween par exemple. C’est durant ce dialogue direct avec les spectateurs qu’à eu lieu un instant très émouvant du spectacle. Fugain se demandait ce que les générations dans un ou deux siècles retiendraient de nous : que nous avons pollué les rivières, saccagé les forêts, épuisé les ressources naturelles. Et lui d’ajouter : « mais nous ne sommes pas comme ça n’est-ce pas ? ». La soirée a été rythmée par les mélodies et l’énergie de Fugain, mais cet instant de silence montre bien à quel point ses chansons Je laisse ou Bravo Mr le Monde sont poignantes de vérité.

Bref, un spectacle entraînant durant lequel les spectateurs se sont même levés pour mieux pouvoir suivre le rythme. Un spectacle joyeux, inoubliable, mené par un des plus intéressants personnages de la musique francophone. Bravo Mr Fugain !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :